back
1999-2012 Beauty Room 11 〈漂亮房間 11〉2003 11/4~24
Solo exhibition / action- installation / Miss China Gallery /Paris/FRANCE

Le 21 Juin 2003
J’ai bien reçu des informations de Miss China.. Il y a quelques pensées sur le projet, les dessins d’espace et l’images (photos)d’intallation essai et Je te parviens aussi mon C.V., idées générale de ma création.
* * *
Si on remet la beauté à Beauté sans entraîner à la système d’économie capitaliste(pulicité- produit - consonmmation).Beauté est non style, sans référence sans commentaire que Beauté elle-même.
Je pense à une phrase que Roland Barthes avais raconté dans ‘Fragments d’un discours amoureux_’--Je t’aime. Il dit pour répondre "Je t’aime" qu'il n’a que de la répéter, c’est -à- dire encore une fois ---sortir de la bouche ---Je t’aime! Il n’a pas d’autre moyen, d’autre mot.

Je l’ai réfléchi à la beauté et Beauté de Miss China.
Se faire une beauté c’est pour Être aimée
Beauté = un désir d’être aimé
Beauté = un désir d’être aimé par quelqu’un ….
Beauté = un désir d’être aimé par quelqu’un …..qu’on aime(quelqu’un=sans référence de ce qui parle)
Beauté =envie de dire: Je t’aime
Beauté =envie qu’on me répéter encore une fois: Je t’aime .
Miss China n’est pas un mot de style mais un mot de Beauté.
Beaute résonne par un écho ou par elle- même?
* * *
Ce sera un espace tout moderne un peu froid ,memblé, surper blanc où on se sent tromper dans un salon de Beauté mais avec un peu suspect .
Tous des objets en paire et en pair.
Dans la salle d’entrée il y a deux côtés les mêmes meubles en paire: une chaise de bar, des photos au mur, une caculateur du temps, un étagère à table où on pourrait maquiller. En face au fond de la salle une publicité composée par deux mêmes images, à gauche de l‘escalier tournant une petite table, audessur quelques postales reflétant deux côtés avec le miroir.
A l’entreé du sous- sol,un vidéo qui montre sur l’écran qu’on se maquille dans la salle de rez-de-chaussée (enregistré à l’avance).Au fond de l’autre salle une lanterne à projection ,une lampe de bureau, les spectateurs devraient éteindre la lampe et faire fonctionner la projection des diapos d’ après les indications. c’est de projecter le mot -Je t’aime sur une photo où se montre le mot Je t’aime collée au mur. C’est de superposer Je t’aime , et on pourrait le répéter plusieur fois et remettre la lampe allumée à la fin des opérations et de render la salle de nouveau demie- sombre
* * *
Et la robe, la robe soit transparente, tricotée, on s’habille en deux pour superposer des images tricotées. Qu’est- cu tu en pense ?

Huang-Chen

Copyright 2010 All Right Reserved by Tang, Huang-Chen